Vie


InvestissementEpargne-pensionEpargne long terme

Obtenez un rendement supérieur pour votre épargne à long terme

Après le remboursement de votre crédit logement

Votre crédit logement est entièrement remboursé ? Vous pouvez compenser partiellement l'avantage fiscal disparu par une assurance épargne fiscale. Vous épargnez ainsi pour votre pension. Cette épargne à long terme engendre en outre une diminution d'impôt de 30% des montants épargnés. Vous continuez ainsi à profiter d'une belle réduction d'impôt dans les années à venir. Parfois, vous pouvez aussi utiliser cette marge pendant la durée d'un nouveau crédit hypothécaire.

 

Après votre départ à la retraite

Après votre départ à la retraite, vous pouvez également bénéficier de cet avantage fiscal pendant des années, à condition que vous payiez des impôts. Attention : votre contrat doit commencer avant votre 65 e  anniversaire.

Souscrivez à une épargne-pension
complémentaire dès maintenant

Constituez-vous un capital pension confortable qui viendra s’ajouter à votre pension légale. De quoi couler des jours heureux lors de votre retraite.

Une épargne-pension pour profiter pleinement de votre retraite !

Pour faire face aux lacunes des régimes de retraite, plusieurs solutions d’offrent à vous.
Le régime de pension légale ne suffit pas au financement des retraites en Belgique donc le législateur encourage la souscription d’assurances vie, essentiellement rentables grâce aux avantages fiscaux qu’elles présentent.

 

Se constituer un capital pour maintenir son pouvoir d’achat

Pour contrer la chute brutale des revenus lorsqu’on atteint l’âge légal de la pension, il est possible de souscrire à une épargne-pension. Il s’agit d’une formule d’épargne à long terme qui permet au souscripteur de se constituer un capital en y plaçant de manière régulière une certaine somme nommée prime. Cet argent qui est disponible au moment de la cessation de toute activité professionnelle pour cause de retraite est rémunéré selon les conditions négociées lors de la signature du contrat.

L’épargne-pension vous permet de constituer une pension complémentaire à votre pension légale, et, sous certaines conditions, de bénéficier d’un avantage fiscal. Lorsque vous souscrivez une assurance d’épargne-pension auprès d'une entreprise d'assurance, vous connaissez d’avance le rendement annuel minimum garanti. En bonus, vous pouvez éventuellement recevoir une participation aux bénéfices qui dépendra des résultats financiers de votre assureur.


Deux formules pour une pension
complémentaire à la carte

Important à savoir : le montant des versements valide pour la réduction d’impôt est limité par année. En 2018 (exercice d’imposition 2019), vous avez le choix entre :

Le régime « classique » : maximum 960 euros avec une réduction d’impôt correspondant à 30 % (+ taxe communale) du montant versé (soit maximum 288 euros);

le nouveau régime : maximum 1.230 euros avec une réduction d’impôt correspondant à 25 % (+ taxe communale) du montant versé (soit maximum 307,5 euros).

Il n’est pas possible d’effectuer des versements pour un montant supérieur. Il n’existe par contre pas de montant minimum.  Si vous et votre partenaire êtes imposés ensemble, vous pouvez atteindre chacun séparément ce montant maximum, à condition que vous soyez chacun titulaire d’un compte épargne-pension (collectif ou individuel) ou d’une assurance épargne-pension.

Si l’épargne pension permet de capitaliser en prévision du moment où vous cesserez toute activité professionnelle, la rémunération du capital constitué est fonction de la formule choisie. Cela peut être la Branche 21 ou la Branche 23 . Dans le cas de la Branche 21, le rendement et le capital (jusqu’à 100 000€) sont garantis par votre compagnie d’assurances. C’est cette dernière qui assume seule les éventuelles prises de risque. Ainsi, un simple calcul incluant le montant des primes versées, la durée de versement et le taux d’intérêt stipulé par contrat vous permettent de savoir très exactement de combien vous disposerez. En optant pour cette formule, vous jouez la carte de la sécurité.
Dans le cas de la Branche 23, votre compagnie d’assurances n’assume plus la totalité des risques. Toutefois, ceux-ci sont réduits au minimum, notamment en diversifiant au maximum les supports sur lesquels vos primes sont investies. En contrepartie, le potentiel du taux de rémunération de votre capital est nettement plus attractif que celui proposé par la Branche 21. Opter pour cette formule, c’est vouloir dynamiser son épargne. Montant des primes, possibilité de mixer la Branche 21 et la Branche 23, transmission du capital en cas de décès, pour toutes vos questions, contactez l’un de nos conseillers en épargne pension de notre bureau de Ottignies Louvain-La-Neuve.
rdv-1rdv-2